Nomiya

Bar minuscule où les liens sociaux se tissent spontanément...

Mot-clé - Tokyo

Fil des billets

samedi 14 décembre 2019

Carré français

Carré français
Cimetière de Aoyama, Tokyo. Japon.

mardi 10 décembre 2019

Ligne Yamanote

Ligne yamanote
La ligne de train circulaire autours de Tokyo. Quartier de Yoyogi, Tokyo. Japon.

lundi 9 décembre 2019

Pachinko

pachinko
Salle de jeux, quartier de Ikebukuro, Tokyo. Japon.

dimanche 8 décembre 2019

Towers

Towers
Quartier de Akasaka, Tokyo. Japon.

samedi 7 décembre 2019

Ochanomizu

Ochanomizu
Gare de Ochanomizu, Tokyo. Japon.

vendredi 6 décembre 2019

Tours jumelles

Tours Shinjuku
Tours de la mairie de Shinjuku, Tokyo. Japon.

dimanche 1 décembre 2019

Shinkansen

Parc Japon
Gare de Yurakucho, Tokyo. Japon.

samedi 30 novembre 2019

Kooyoo

Kooyoo
Sublimes couleurs de l'automne. Quartier de Chiyoda, Tokyo.

mercredi 27 novembre 2019

Le canal

Canal au Japon
Quartier de Shibuya, Tokyo. Japon.

mercredi 20 novembre 2019

Tuyauterie

Tuyauterie
Difficile de trouver une façade plus moche, Shinjuku, Tokyo. Japon.

mardi 5 novembre 2019

Une belle journée

Belle journee
Tokyo.

lundi 4 novembre 2019

Dojunkai

Dojunkai
Suite au grand tremblement de terre de 1923, il y a eu de nombreux changements dans la planification urbaine et dans le concept architectural à Tokyo, des éléments de style occidental ont été introduits dans la ville, avec notamment des rues plus larges pour accueillir les tramways ainsi que la construction de nouveaux logements de masse, influencé par le mouvement moderne.

Dojunkai, une organisation spéciale mise en place par le ministère de l'Intérieur, a été désignée pour mener à bien ce projet. Entre 1924 et 1936, cette agence a construit 16 immeubles en béton armé et en bois à Tokyo et à Yokohama. Parmi ces ensembles connus sous le nom de Dojunkai, on distingue celui construit à Daikanyama (près de Shibuya) et celui construit sur l'avenue Omotesando à Aoyama. Ce dernier a été démoli en 2003 pour faire place à un projet commercial controversé et sans âme, Omotesando Hills, réalisé par l’entreprise Mori Building Co Ltd.

D’autres immeubles Dojunkai à Nippori, désaffectés et en ruine depuis un certain temps, sont condamnés à disparaitre sous l’assaut des pelleteuses, tel un nouvel épisode de la mort lente de l'idéal utopique urbain du XXe siècle. C’est la conséquence du prix des terrains très élevés à Tokyo par rapport à la valeur relative des bâtiments sur lesquels ils sont construits.

Quoi qu'il en soit, ces bâtiments conservent une grande valeur historique et ils vieillissent plutôt élégamment. J’ai eu le privilège de prendre quelques photos du Dojunkai de Daikanyama avant qu'il ne soit détruit, l’endroit était vide et j’ai pu accéder aux appartements, la végétation avait repris ses droits et cela rendait le lieu fascinant. C’est un devoir de mémoire, mes photos témoignent de ce que fût Daikanyama au 20eme siècle.

Lieu de prise de vue : Daikanyama, Japon

Découvrez mes photographies sur Studio-Kilala

mardi 22 octobre 2019

Dans ma rue

Dans ma rue
Nerima, banlieue de Tokyo, Japon.

mardi 15 octobre 2019

Matsuri

matsuri
Quartier de Ikebukuro, Tokyo, Japon.

dimanche 13 octobre 2019

Voiture verte

voitu ecologique
Quartier de Asakusa, Tokyo, Japon.

lundi 7 octobre 2019

Architecture

architecture
Immeuble de la chaîne de télévision "Fuji TV" a Odaiba, Tokyo, Japon.

samedi 5 octobre 2019

Halles de Tsukiji à Tokyo

Nomiya photo du japon

Historiquement, cet énorme marché de vente en gros de poissons était situé à Nihonbashi pendant 300 ans. Ce marché alimentait en poissons la ville d’Edo (Tokyo). Le grand séisme de 1923 détruisit presque entièrement le marché aux poissons de Nihonbashi, la ville de Tokyo décida de construire un nouveau marché à Tsukiji.

Le marché aux poissons de Tsukiji est l’endroit le plus effervescent de Tokyo et probablement le plus grand marché aux poissons dans le monde.

Un lieu aujourd’hui mythique devenu trop vétuste et exiguë, voué à renaître une nouvelle fois d’ici 3 ans encore plus au sud, à Toyosu, près de la Baie de Tokyo

L’accès à la vente à la criée qui était temporairement interdit au public est à nouveau accessible depuis le 10 mai 2010. Toutefois, l’accès au site reste limité à 140 personnes par jour.

Les visiteurs qui souhaitent assister à la vente aux enchères devront impérativement s’inscrire au Centre d’Information du marché (ouvert à partir de 4h30). Les réservations se feront alors par ordre d’arrivée et les visites seront organisées en deux groupes de 70 personnes.

Visitez www.studio-kilala.fr

vendredi 4 octobre 2019

Fin du jour

fin du jour
Iidabashi, Tokyo, Japon.

jeudi 3 octobre 2019

Découvrez le parc de Hama-Rikyū

parc de Hama-Rikyū
Le parc de Hama-Rikyū se trouve à proximité du quartier de Shiodome à Tokyo. Sa superficie est de 25 hectares, il est bordé sur trois côtés par des douves remplies d'eau de mer.

Le jardin existe depuis le XVIIe siècle ; à ses débuts, il faisait partie d'une villa de la famille Tokugawa. En 1867, juste avant la restauration de Meiji, le domaine est transféré au ministère de la marine puis au ministère des affaires étrangères et il sert à l'accueil de dignitaires étrangers.

Le tremblement de terre de Kantō de 1923, puis les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale provoquent des dégâts considérables. En novembre 1945, la famille impériale cède le jardin à la ville de Tokyo, et il ouvre au public le 1er avril 1946.

C’est un véritable havre de tranquillité pour les tokyoïtes qui viennent s’y promener en famille.

Visitez www.Studio-Kilala.fr

mardi 17 septembre 2019

The last Samourai

The last Samourai
Rencontre inopinée dans le quartier de Ginza, Tokyo, Japon.